Le Sang n’oublie jamais, Lucie Pierrat-Pajot

plume_or_miniplume_or_miniplume_noire_miniplume_noire_miniplume_noire_mini

Pour clore mon cycle des lectures jeunesses de l’été je me suis plongée dans le premier tomes de la série Les Mystères de Larispem. Malheureusement je n’ai pas vraiment accroché, en particulier avec les personnages que j’ai trouvé assez antipathiques. L’univers général basé sur une uchronie est intéressant mais peut-être pas assez étendu et on a vite le sentiment que l’auteur insiste sur les mêmes détails, créant une grande redondance et indirectement des longueurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s