Petits oiseaux, Yôko Ogawa

plume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_noire_mini

Je ne suis franchement pas objective quand je lis Yoko Ogawa parce que j’adore cet auteur. Ce livre est encore un morceau de vie concentré de poésie, de contemplation et de gentillesse. Cette fois-ci on suit la vie d’un homme dont le frère parle un langage étrange qu’il est le seul à comprendre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s