Les 7 Roses de Tokyo, Inoue Hisashi

plume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_or_mini

Plongez dans la vie du Tokyo de 1945-46 en lisant le journal intime (fictif) de Shinsuke, ancien fabricant d’éventail qui se reconvertira de bien des manières pour continuer à vivre en des temps de guerre, de rationnement, de chômage et d’occupation américaine. Un ouvrage historique comme je les aime qui raconte la vie quotidienne et qui grâce à de petites histoires nous fait mieux découvrir la Grande.

Le Château : Les Ferrailleurs I, Edward Carey

plume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_noire_mini

Ça raconte les aventures loufoques d’un héritier d’une grande famille de ferrailleurs vivant dans leur manoir de récup’ au milieu d’une décharge et d’une de ses servantes. Voilà, voilà. Un univers complètement barré dans un vieux Londres alternatif qui sert de toile de fond à une histoire bien ficelée et qui tient en haleine dans l’attente du deuxième tome. Je ne met que 4 plumes parce que je suis toujours un peu frileuse dans mon enthousiasme pour les livres à suite, mais en vrai, au fond, je suis à au moins 15 plumes sur l’échelle de l’attente d’une grosse grosse série à conseiller au monde entier. Mouahahahahah ! Wait and see ce que je dirai du 2…

Le Septième Jour, Yu Hua

plume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_noire_miniplume_noire_mini

Des morts sans sépultures errent entre ici et l’au delà et partagent leurs histoires et leurs regrets. Ça sonne très triste mais le livre ne l’est pas tant que ça. Lire Le Septième Jour c’est comme prendre un moment hors du temps, apaisant et émouvant. A lire si on cherche un moment de détente.

Germinal, Emile Zola

plume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_noire_mini

Mon copain est dans une folie « je lis tous les Zola » donc j’ai décidé de le soutenir un peu et de lire ce grand classique de la littérature. C’est un livre comme je les aime, avec une immersion complète dans une autre époque, un autre milieu, un autre métier. C’est plein d’émotions, d’informations, de réflexions. Vous pouvez descendre à la mine avec Zola sans problème si vous voulez prendre une grande claque littéraire.

Demain les chiens, Clifford D. Simak

plume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_or_mini

Le futur raconté par des chiens. (<– voilà le pitch) Super Bouquin de science fiction à lire de toute toute toute urgence. Et si comme moi vous détestez les préfaces (je devrais écrire un article là dessus), vous serez ravis de voir qu’ici elles font partie intégrante du livre. Si, si je vous jure parfois les préfaces servent à quelque chose d’autre que vous spoiler un bouquin ou vous expliquer quoi en penser avant de le lire (je les déteste vraiment).

Si le rôle de la mer est de faire des vagues, Kim Yeon Su

plume_or_miniplume_or_miniplume_noire_miniplume_noire_miniplume_noire_mini

L’histoire d’une jeune américaine adoptée en Corée lorsqu’elle était enfant et qui retourne au pays du matin calme pour enquêter sur ses origines. En soit le pitch m’intéressait mais je n’ai pas accroché (long triste, et pas si bien écrit que ça) et je n’ai franchement pas compris la fin (j’assume parce que d’après internet je ne suis pas la seule).

Le Lecteur de cadavres, Antonio Garrido

plume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_noire_miniplume_noire_mini

En suivant Ci Song dans la Chine du XIIIème siècle on découvre un pays, une époque et une science, car au fil de l’histoire le jeune homme va perfectionner son art, celui de la médecine légale. J’ai simplement un peu regretté que l’écriture soit trop simple et le rythme du récit étrange. Parfois épreuve difficiles et nouvelles déprimantes se succèdent sans discontinuer pour le personnage principal, faisant clairement baisser mon niveau d’enthousiasme en tant que lectrice, au point de devoir interrompre ma lecture sous peine de perdre toute motivation pour le reste de ma journée.