Les 7 Roses de Tokyo, Inoue Hisashi

plume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_or_mini

Plongez dans la vie du Tokyo de 1945-46 en lisant le journal intime (fictif) de Shinsuke, ancien fabricant d’éventail qui se reconvertira de bien des manières pour continuer à vivre en des temps de guerre, de rationnement, de chômage et d’occupation américaine. Un ouvrage historique comme je les aime qui raconte la vie quotidienne et qui grâce à de petites histoires nous fait mieux découvrir la Grande.

Germinal, Emile Zola

plume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_noire_mini

Mon copain est dans une folie « je lis tous les Zola » donc j’ai décidé de le soutenir un peu et de lire ce grand classique de la littérature. C’est un livre comme je les aime, avec une immersion complète dans une autre époque, un autre milieu, un autre métier. C’est plein d’émotions, d’informations, de réflexions. Vous pouvez descendre à la mine avec Zola sans problème si vous voulez prendre une grande claque littéraire.

Le Lecteur de cadavres, Antonio Garrido

plume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_noire_miniplume_noire_mini

En suivant Ci Song dans la Chine du XIIIème siècle on découvre un pays, une époque et une science, car au fil de l’histoire le jeune homme va perfectionner son art, celui de la médecine légale. J’ai simplement un peu regretté que l’écriture soit trop simple et le rythme du récit étrange. Parfois épreuve difficiles et nouvelles déprimantes se succèdent sans discontinuer pour le personnage principal, faisant clairement baisser mon niveau d’enthousiasme en tant que lectrice, au point de devoir interrompre ma lecture sous peine de perdre toute motivation pour le reste de ma journée.

Le Médecin d’Ispahan, Noah Gordon

plume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_noire_mini

Un roman qui nous conte la vie d’un jeune orphelin anglais du XIème siècle qui finira par à étudier la médecine à la prestigieuse école d’Ispahan. Une lecture pleine d’aventures et de rencontres que j’ai dévorée à vitesse grand V. Rien de très original, mais la formule est tellement efficace que j’ai passé un excellent moment qui mérite bien 4 plumes.

Mille femmes blanches, Jim Fergus

plume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_noire_mini

J’espère que cette fiction (j’insiste sur le fait que c’en est une) reflète de manière satisfaisante la vie des cheyennes à la fin du XIXème, car si c’est le cas, alors cet ouvrage est un sans faute. Les personnages sont attachants, l’histoire est haletante et l’écriture sous forme de journal de bord fait mouche (pour une fois).

Le Tour du monde du roi Zibeline, Jean-Christophe Rufin

plume_or_miniplume_or_miniplume_noire_miniplume_noire_miniplume_noire_mini

Ce récit de voyage à deux voix n’est pas la plus grande réussite de Rufin. L’auteur raconte un voyage trop long, en trop peu de page. Le fait que deux personnages racontent ce périple autour du monde le rend encore plus long et casse le rythme du récit. C’est comme si on se contentait de survoler les faits, il est difficile de se laisser immerger dans l’histoire. Pourtant l’aventure est belle et elle pourrait être vraiment prenante !

Mémoires d’un eunuque dans la cité interdite, Dan Shi

plume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_noire_mini

Tout est dans le titre ! Ce livre est la transcription d’un témoignage d’un des derniers eunuques de la cité interdite, palais impérial chinois. Et ce témoignage est une vraie grande aventure qui offre un moment de lecture de qualité. Mention spéciale pour la traductrice de l’édition que j’ai lue, Nadine Perront, qui, j’en suis sûre, a beaucoup participé à rendre ce récit dynamique et fascinant, en en supprimant les passages les plus larmoyants et sentimentaux.

Le Pont des soupirs, Michel Zévaco

plume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_noire_mini

Ce roman historique nous plonge dans la Venise du XIXème siècle. Des intrigues, politiques, sentimentales et familiales jalonnent le récit. L’écriture est simple, peu descriptive, l’auteur va à l’essentiel et nous plonge dans une action qui ne s’arrête jamais… …la preuve l’histoire s’arrête sur un cliffhanger incroyable annonçant le deuxième livre.

Le Viking qui voulait épouser la fille de soie, Katarina Mazetti

plume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_or_mini

Ce récit choral d’une famille au temps des viking est un voyage historique unique. Amour, secret, rites magiques, combats, voyages tous les éléments sont réunis pour écrire une grande saga familiale, mais en un seul tome ! Et que c’est bon de lire un livre, en sachant que l’auteur ne tirera pas sur la corde, pour en faire une série qui se vendra en 5 tomes en diluant l’histoire avec des broutilles !