Germinal, Emile Zola

plume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_noire_mini

Mon copain est dans une folie « je lis tous les Zola » donc j’ai décidé de le soutenir un peu et de lire ce grand classique de la littérature. C’est un livre comme je les aime, avec une immersion complète dans une autre époque, un autre milieu, un autre métier. C’est plein d’émotions, d’informations, de réflexions. Vous pouvez descendre à la mine avec Zola sans problème si vous voulez prendre une grande claque littéraire.

Je vous écris de Téhéran, Delphine Minoui

plume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_noire_mini

Delphine Minoui nous raconte sa vie de journaliste à Téhéran, ses reportages, ses rencontres, la découverte de ce pays dont est originaire une partie de sa famille, et puis la révolution, les menaces des services secrets, les interviews volées… Cet ouvrage nous ouvre une porte secrète vers l’Iran mais aussi le journalisme dans les pays où la paroles n’est pas si libre que dans le notre.

Petit Pays, Gaël Faye

plume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_or_mini

Quelle claque ! C’est l’histoire, raconté par lui même, de Gabriel, petit garçon né au Burundi et qui va assister au début de la guerre civile dans son pays. L’auteur réussit la prouesse d’écrire ce livre du point de vue de l’enfant, sans pour autant utiliser un vocabulaire pauvre et une écriture simpliste. Le résultat est immersif et très émouvant.

Théorie générale de l’oubli, José Eduardo Agualusa

plume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_noire_miniplume_noire_mini

Vous connaissez l’histoire moderne de l’Angola ? Et bien ce livre est une bonne introduction. Le personnage central est une vieille dame peureuse emmurée (littéralement) dans son appartement n’observant la mutation de son pays que par ses fenêtres et sa terrasse. Mais le récit est choral et les autres personnages nous offrent, eux, une vraie vision des évènements.

Acide sulfurique, Amélie Nothomb

plume_or_miniplume_or_miniplume_or_miniplume_noire_miniplume_noire_mini

Malheureusement, avec la mode de Hunger Game et ses autres dérivés, cet ouvrage sur une émission de télé-réalité mettant en scène des prisonniers et leurs gardiens a un petit goût de « oh mince… encore… ».  Pas de chance pour Amélie Nothomb qui a écrit son livre en 2005, mais je devais vous prévenir si jamais vous avez envie de vous plonger dans cette histoire en 2017.